Eeeeeeeeeeet des tréfonds des ténèbres jaillit un cri luguuuuuuubre.

Bon. D'accord. Presque deux mois que rien n'a été posté...Fin d'année, prof surchargeants et flemme immense, je vais pas dresser le tableau trente trois fois.

*Trente quatre maintenant*

Une petite chronique pour me faire pardonner? 

*Même si il ne doit rester que deux toris cafards dans un coin pour te pardonner ma vieille*

*Tais toi petite voix*

Une fois n'est pas coutume, encore une série au nom gnangnan mais qui cache bien son jeu (je parle de celle-là pour ceux qui n'auraient pas suivi). Lune Mauve, tome 1, La Disparue de Marilou Aznar aux éditions Casterman. Pour son entrée au lycée, Séléné, seize ans, quitte sa Bretagne natale pour entrer au lycée Darcourt, prestigieux établissement du 16ème arrondissement de Paris (on va pas épiloguer ^^) où règne sa cousine, la froide, nymphomane et snob Alexia. Accumulant boulettes anti-popularité sur boulette anti-popularité, Séléné se perd dans les méandres des normes sociales de l'établissement, tout en s'interessant de plus en plus au passé de sa mère, disparue voilà dix ans. Elle découvre peu à peu que celle-ci ne venait pas de la Terre (vous vous attendiez à quoi?), mais d’un monde parallèle où une ancienne civilisation mésopotamienne s’est perpétuée, sous l’influence d’une lune intelligente adorée comme une divinité.

Assez difficile à résumer mais très agréable à lire. Il y a un curieux mélange entre le manque d'originalité "oh ma mère est extraterrestre et réapparait pour me dire de sauver son monde!" et l'étonnante singularité du roman, avec un monde hors-normes et surtout...Qu'on ne voit pas jusqu'à l'extrème fin du roman. Point original en effet: l'héroïne n'y met pas les pieds, tout du moins dans ce premier tome. On ne le voit qu'à travers des tableaux et des indices.

Petit bémol sur la pertinence, d'un côté très marquée par exemple pour le côté social (ah la société adolescente parisienne du 16ème...) et complètement foirée pour certains passages, retournements de situation divers beaucoup trop brutaux et peu réalistes et autres passages si prévisibles qu'on en baille d'avance

Un bon premier tome, j'attendrai que le second soit à la bibli mais une bonne série pour l'été ;)